Les coûts préétablis : nature des standards

On distingue 2 types de standards :

  • le standard parfait;
  • le standard accessible.

Le standard parfait

Dans cette optique, les normes sont définies comme des rendements idéaux. Toutes les pertes de rendement comme les rebuts, les temps de pause, les temps de panne sont négligées dans les établissement du standard.

Ce standard parfait est donc une référence jamais atteinte qui doit pousser les hommes à faire toujours mieux mais il s’est révélé en fait très démotivant et a été abandonné.

Le standard accessible

Il a été conçu comme référence moyenne incluant des temps normaux de pause ou de panne sont négligées et en tenant compte des possibilités réelles des opérateurs.

Dans ce cas, il joue parfaitement son rôle de contrôle de consommation des « inputs » dans des conditions normales de fabrication.

Il s’agit d’une norme sur laquelle la main d’œuvre a tendance à justifier son rendement et il ne faut donc pas qu’il soit trop facilement accessible sinon il ne permettra plus d’inciter la productivité.

Quel est le statut d’auto-entrepreneur ?
3 outils de gestion en comptabilité analytique hospitalière