Comment garantir la compatibilité d’un logiciel de sécurité ?

Aujourd’hui, il convient d’aborder un élément essentiel, mais souvent considéré comme sans importance à savoir la configuration requise pour les logiciels. Il s’agit en réalité de la configuration minimum requise pour qu’un programme puisse fonctionner sans problème sur un ordinateur. Lorsque vous achetez le produit, vaut mieux vous assurez que la machine remplit les conditions ainsi, le logiciel ne posera aucun souci. Pour l’achat d’un logiciel de sécurité, découvrez les éléments à considérer pour garantir sa comptabilité avec votre ordinateur.

 Quel système d’exploitation pour installer le logiciel de sécurité ?

L’un des points les plus importants depuis la sortie de Windows 10 est l’incompatibilité des programmes de sécurité avec le système d’exploitation. Comme vous le savez peut-être, Windows 10 est officiellement sorti le 29 juillet. Toutes les versions utilisées par les utilisateurs jusqu’alors étaient des « Technical Previews » ou des « Release Candidates », en d’autres termes des versions qui ne sont pas finales. À la sortie de Windows 8, le même problème est apparu.

En réalité, l’incompatibilité réside surtout au niveau de l’usage. Selon les éditeurs, les versions pré-livraison des systèmes d’exploitation sont assez dangereuses pour le PC, surtout dans les entreprises. Moyen, cependant, Windows 10 est admirablement supporté par les produits destinés aux utilisateurs domestiques (ce sont les programmes avec le patch « C »).

Même les versions obsolètes de Windows XP SP3 et Windows 7 sont incompatibles. Théoriquement, ces variantes ne sont même pas recommandées pour une utilisation normale, car elles contiennent de nombreuses failles de sécurité. Ainsi, si vous souhaitez installer une application Kaspersky, la mise à jour de votre système d’exploitation vers une version plus sécurisée s’avère logique.

Dans certains cas, les utilisateurs tentent d’installer un produit pour particuliers sur un système d’exploitation de serveur, mais ce dernier n’est pourtant pas adapté. Le terme « utilisateur à domicile » indique déjà que le produit est à utiliser chez soi, sur un Windows normal et non sur un serveur. Les systèmes d’exploitation avec serveur appartiennent en effet à une catégorie différente et spécifique à savoir les installations informatiques ayant besoin de leurs propres solutions de sécurité.

Notez bien que la majorité des incompatibilités se produisent avec les systèmes d’exploitation obsolètes ou les utilisateurs qui essaient tout ce qui est nouveau, sans attendre la sortie officielle de la version.

D’autres exigences garantissant la compatibilité d’un logiciel de sécurité

Vous devez aussi prêter attention aux exigences en termes de matériel, c’est-à-dire l’espace du disque disponible et la mémoire vive de la machine. Bien sûr, il est clair que chaque programme a besoin d’espace pour installer et stocker ses fichiers. La configuration requise pour un programme basique est d’environ 500 Mo minimum, mais pour que les autres programmes et le système d’exploitation lui-même puissent fonctionner, il faut de l’espace supplémentaire sur le disque dur. 5 à 10 Go d’espace dans le répertoire du disque sont suffisants pour empêcher l’ordinateur de bégayer.

Le fonctionnement du système et des logiciels dépend également de la mémoire RAM librement disponible. Il convient d’insister sur le terme « librement disponible » puisque la machine doit avoir au moins 1 Go de RAM disponible à tout moment. La mémoire RAM totale de l’ordinateur devrait donc être plus élevée.

Dans la plupart des cas, le logiciel de sécurité ralentit le système puisque l’utilisateur l’a installé sur un ancien ordinateur portable avec 512 Mo de RAM. Rappelez-vous : le système Windows a besoin d’un peu « d’air frais », c’est-à-dire suffisamment de mémoire RAM.

Pour l’installation des produits, vous aurez besoin d’une connexion Internet. Cette dernière est d’ailleurs indispensable pour recevoir les mises à jour de la base de données et du programme ou encore les nouvelles mesures de protection qui optimisent la sécurité.

Bien choisir son navigateur

Enfin, il convient de connaitre les navigateurs et les éditeurs de messagerie pris en charge. Ils sont également énumérés dans la configuration requise pour l’ordinateur, car des problèmes peuvent parfois survenir.

Par exemple, pour des navigateurs les plus populaires comme Firefox et Chrome, leurs développeurs les mettent à jour si souvent qu’il devient difficile de trouver le programme adapté. Pour vous adapter au nouveau fonctionnement interne des nombreuses variantes, vous devrez reprogrammer la solution de sécurité chaque mois, ce qui n’est malheureusement pas possible. Puisque la protection des utilisateurs est le rôle principal du logiciel, l’idéal est d’opter pour une solution qui fonctionne indépendamment du navigateur, mais comptable tout de même.

Concernant les préférences personnelles, certains utilisateurs préfèrent des plateformes comme Opera, Yandex.browser et autres clones basés sur le moteur Google Chromium. Considérés comme alternatifs, ces navigateurs ont des utilisateurs fidèles, mais leur part de marché mondial est si faible qu’il est difficile de garantir sa compatibilité avec les programmes de sécurité. Cela s’applique également à certains programmes de messagerie.

Pour conclure, n’oubliez pas de lire la configuration requise avant d’acheter un logiciel. Vous êtes ainsi sûr de trouver le programme qui convient à votre ordinateur et qui vous évitera

13 outils gratuits pour travailler à distance
5 modèles de présentation que tout professionnel du marketing doit avoir