Comment gérer son plan de production pour un auteur indépendant ?

Si vous voulez transformer votre passion pour l’écriture en un métier qui vous permet de voyager en faisant ce que vous aimez, vous ne pouvez pas vous empêcher d’avoir une stratégie permettant d’atteindre tous vos objectifs. Ainsi, les livres sont des projets complexes qui nécessitent une grande attention, une planification et une analyse. Avec cet article, je voudrais vous expliquer comment planifier votre travail dans le domaine de l’autoédition et vous aider à comprendre l’importance du plan pour l’organisation et le traitement du contenu. Il est probable que vous ayez beaucoup d’idées et que vous ayez conservé des notes, des pages, des sites web, des magazines et des livres dont vous pouvez vous inspirer, ainsi que des coupures de texte, des images et des mots clés. Vous devez maintenant trouver un fil conducteur pour programmer et organiser les techniques du traitement.

Comment établir un plan de production auteur?

Un plan de production n’a pas besoin d’être quelque chose de complexe. Il peut s’agir simplement d’une page contenant le programme de travail pour les 12 prochains mois.Certaines auteurs utilisent un tableur (Excel), d’autres un simple fichier Word. Toutefois, il existe également des outils et des services en ligne créés spécialement pour la planification de votre travail. Dans le cadre de l’organisation du contenu, l’auteur doit organiser tous les matériels nécessaires pour l’écriture d’un livre, tels que les textes, les sources, les images ou illustrations. Ils sont généralement organisés avec soin, pièce par pièce. Pendant cette phase, il existe un certain nombre d’outils que vous pourriez utiliser, je recommande toujours Evernote. C’est un moyen de cataloguer tous les textes, pages web, fichiers audio, vidéos, images et animation que vous souhaitez. Il vous permettra d’enregistrer et de créer des dossiers. Vous pouvez le faire en installant l’extension à partir de Firefox, Chrome et d’autres navigateurs. Ensuite, l’écriture : c’est la phase la plus difficile et la plus longue. Mon conseil est d’utiliser, pendant cette phase, des logiciels professionnels pour la rédaction de textes, tels que Word ou Open Office. N’oubliez pas que cet aspect n’est pas à sous-estimer car, par la suite, lors de la phase de mise en page, cet outil peut s’avérer très utile pour modifier le texte.

Quant à la correction de texte, c’est un travail qui nécessite une grande attention. Or, certains auteurs décident de laisser le texte “reposer” pendant un certain temps afin d’être plus lucide dans la phase de lecture et de correction. À ce stade, l’auteur se concentre sur les erreurs les plus importantes trouvées en relisant le livre. Il est conseillé de faire lire votre œuvre par une autre personne afin que vous soyez compris à 100%. Je ne parle pas seulement des erreurs grammaticales, vous pouvez les corriger plus tard dans la phase de mise en page. La phase de production de la maquette, pendant cette phase, vous devrez développer la maquette que vous souhaitez mettre sur les marchés. Il s’agit de la forme que doit prendre votre livre. Pendant cette phase, vous ne pouvez vous concentrer que sur une série de pages. L’objectif de cette phase consiste à trouver un aménagement adapté. Faites une série de tests, expérimentez et amusez-vous. Une fois que vous aurez choisi la forme, vous passez à la phase d’édition des brouillons.Vous devrez ainsi vous concentrer sur l’ensemble du livre dans son intégralité. Au cours de cette phase, vous devrez vous assurer que toutes les pages du livre respectent une certaine hiérarchie. Par exemple, même style de police pour les numéros de chapitre, le titre du chapitre, les sections et les éventuelles citations. Vous devez être aussi précis que possible.

Enfin, en ce qui concerne l’impression du livre, l’auteur ou l’artiste doit d’abord se concentrer sur le service le plus proche de son budget et de son style de production. Par exemple, vous pourriez vouloir imprimer avec un certain type de papier et avoir une épaisseur spécifique pour la couverture. Cet ensemble de choix entraînera une surcharge sur le prix de production du livre ou une incapacité totale à imprimer si vous choisissez des services d’impression à la demande. J’ai seulement essayé d’inclure un certain nombre d’activités possibles que vous pourriez avoir à effectuer pendant la production de votre livre en format papier ou eBook. Bien que ce type d’activité puisse sembler évident à beaucoup de gens, vous devez savoir que ce n’est pas le cas.En fait, à long terme, vous remarquerez beaucoup d’avantages en termes de résultats de production et d’analyse. Tout comme un entraîneur qui garde le temps de ses joueurs, un auteur indépendant est un entrepreneur à part entière, qui analyse et cartographie son projet. Ce type d’activité vous aidera à mieux cibler vos objectifs et à augmenter votre productivité.

Facteurs à prendre en compte avant de créer un plan de production auteur

Le plus gros problème pour aborder le monde de l’édition indépendante est certainement de ne pas avoir une vision claire de l’ensemble du flux de travail. J’ai donc pensé à rassembler les principales questions auxquelles vous pourriez / devriez faire face lors de la création de ce plan de production. En premier lieu, analysez les formats, c’est un facteur important à prendre en compte est certainement le nombre de formats de livres que vous avez l’intention de distribuer et la manière dont vous comptez présenter les différentes informations contenues.

En second lieu, vérifiez qu’il existe une hiérarchie, particulièrement important pour les livres qui n’ont pas été édités par des graphistes ou des professionnels. Un livre contient normalement des titres, des sous-titres, des ouvertures de section. Tous ces “objets” doivent avoir la même hiérarchie. Il est essentiel de définir une stratégie d’importation. Les livres sur les marchés sont multiples en formats et en structure différentes. Certains livres sont pleins d’illustrations, d’autres de textes composés en une multitude de pages. Un bon travail de planification éditoriale consiste également à définir une stratégie d’importation de texte et à organiser celle-ci après l’importation. Un livre qui ne dépasse pas 200/250 pages pourrait être paginé en un seul document. Pour les livres ayant un nombre de pages plus élevé, nous vous suggérons de faire au moins un nouveau document par chapitre. Notre conseil est de bien analyser les ressources dont vous disposez chez vous. Essayez de vous poser ces questions. Vous verrez qu’ils vous aideront à avoir une situation beaucoup plus claire.

Le nombre de personnes qui collaboreront avec vous est fondamental pour déterminer la date de fin du travail.Vous devez organiser les services. Il est important de comprendre avec qui vous allez collaborer, il est tout aussi important de comprendre les activités qui seront confiées à une collaboration externe. Par exemple, vous pouvez avoir besoin d’un illustrateur ou d’un graphiste pour mettre en page votre livre. Réfléchissez-y bien dans les deux cas, vous devrez préparer un “descriptif du projet” qui aidera ces deux figures à mieux comprendre l’intention du projet. Je vous conseille également de vous assurer que vous avez les illustrations avant les graphiques ou de vous mettre d’accord avec le graphiste que vous avez l’intention d’utiliser. Quels devraient être vos objectifs ? La façon dont vous vendez et produisez votre livre dépend entièrement des objectifs que vous vous fixez. Si vous cherchez à publier un livre pour vos amis, votre famille ou simplement pour une critique, le type de plan de production que vous créez doit être conçu pour ce type d’activité. Le calendrier, le style de mise en page, la production et l’exploitation éventuelle sont des facteurs décisifs dans ce cas. Si, par contre, vous envisagez un livre dont l’objectif est très différent, si vous voulez en savoir plus sur votre livre, sur vos futurs lecteurs et que vous souhaitez qu’ils réagissent avec plaisir au type de publication que vous proposez, alors essayez de comparer votre publication avec quelque chose de plus professionnel et de plus complexe. N’arrêtez pas maintenant, approfondissez chaque aspect en essayant de réunir davantage de personnes de différents milieux professionnels. Calibrez bien le timing et entrez dans une phase d’analyse.Facteurs à prendre en compte lors de la création d’un plan de production.

Comment planifier un plan de production?

Le nombre de livres réalisés au cours de l’année prochaine dépend entièrement de vous, de votre modèle d’entreprise et du montant que vous souhaitez gagner. Mais essayez d’être aussi réaliste que possible et de ne pas tirer trop fort. La planification est cruciale. Pour rester dans l’air du temps. Par exemple, cela pourrait prendre 9 mois pour un roman, 3/4 pour une nouvelle. Certains auteurs vous recommandent également de “reposer” votre publication pendant une courte période. Vous pouvez donc être plus précis dans la phase de relecture. Ce type d’activité est très utile car il vous permet de travailler sur plusieurs projets en même temps.

Comme pour les matchs de football, les projets d’édition indépendants ont également besoin de “temps supplémentaire”. Il ne s’agit pas d’une concession. Mais plutôt quelque chose de bien planifié visant précisément à optimiser les éventuels problèmes. Rappelez-vous que vous avez toujours une vie. Et ce projet ne devrait pas vous prendre trop de temps. Vous devez vous assurer de prévoir un budget pour chaque aspect afin de planifier votre futur voyage également. La diffusion d’un livre n’est pas synonyme, pour quelque raison que ce soit dans le monde, d’homme seul aux commandes. Vous devrez très probablement travailler avec des graphistes, des imprimeurs et des éditeurs. Activités qui contribueront à respecter les délais de livraison.

Comment promouvoir le lancement d’une e-boutique ?
4 choses à savoir avant d’ouvrir un Pop-up store