Que faut-il savoir avant d’ouvrir un commerce de proximité ?

étude de marché

Vous envisagez d’ouvrir un commerce de proximité ? Veillez à ne pas oublier les choses indispensables à son bon fonctionnement. Faire un business plan, trouver un local adapté mais aussi bien s’équiper avec des étagères, un design réfléchi, de bons équipements, une bonne gestion et bien d’autres sont à prévoir à l’avance.

Bien équiper votre commerce

Il faudrait absolument opter pour les bons équipements. Choisissez des équipements de meilleure qualité et pérenne pour ne pas avoir à réparer ou à remplacer fréquemment, ce qui sera une perte de temps et d’argent. Votre local doit refléter l’image de votre activité commerciale. Optez pour une décoration et des matières selon ce que vous voulez que les potentiels clients ressentent. Équipez-vous d’un bon logiciel de caisse pour une bonne gestion comptable et financière de votre commerce.

Effectuer une étude de marché

Il faut étudier si le marché que vous visez est plutôt porteur. Répertoriez les commerces qui seront vos concurrents aux alentours du lieu où vous voulez installer le vôtre. Quels sont les grandes enseignes du même secteur ? Qu’est-ce qui vous différencie des autres commerces autour de vous et qui garantira le développement de votre activité commerciale ? Au même endroit, ce sont plutôt des franchises ou des commerces indépendant qui sont les plus nombreux ? Il faudrait aussi faire une comparaison entre les prix de vos produits et de ceux de vos concurrents. Ensuite, faites un business plan en se basant sur toute votre capacité financière (apport, prêt, investisseurs…)

Choisissez le meilleur emplacement

Pour garantir votre réussite un local bien placé est très important pour ouvrir un commerce de proximité, sans oublier qu’il faudrait procéder à une location ou un achat. Votre activité commerciale doit se dérouler dans un endroit fréquenté, si possible en centre-ville avec une bonne visibilité. Le local doit être assez grand pour placer divers équipements comme les étagères, caisses enregistreuses mais aussi pour gérer vos stocks et toute la chaîne d’approvisionnement selon votre projet. Pensez également à l’accueil du public.

Connaître les astuces pour augmenter les ventes

Le commerce de proximité pourrait bien marcher malgré l’existence des centres commerciaux et de l’e-commerce. Ces derniers ne remplacent pas l’accueil chaleureux et la qualité des produits que vous devrez proposer. En revanche, par les temps qui courent, il faut que vous vous adaptiez aux nouveaux outils de communication pour l’augmentation de vos ventes et la fidélisation de vos clients.

Un bel espace de vente

Les allées de votre commerce doivent être bien éclairées et aérées afin de fluidifier la circulation des clients, en pensant aussi à ceux qui sont à mobilité réduite. Ne pas trop encombrer vos linéaires car cela nuit au choix des clients. Bien soigner l’éclairage de la vitrine, l’enseigne et la façade. Rendez la vitrine attrayante avec un aperçu de vos produits, les promotions, les évènements, entre autres.

Savoir gérer le temps d’attente

De nombreux Français avouent laisser tomber quelque chose qu’ils avaient prévu d’acheter lorsqu’ils attendent longtemps à la caisse. Embauchez du personnel et un bon système d’encaissement durant les jours d’affluence pour empêcher cela. Si vous tenez un salon de coiffure ou un institut de beauté, proposez une prise de rendez-vous par téléphone et en ligne. De plus, en vous transmettant leurs coordonnées, vous pouvez récolter le data afin de pouvoir proposer à vos clients des nouveautés et les fidéliser.

Proposer du Click and Collect

C’est tout simple, le client achète sur Internet vos produits et ils peuvent venir les récupérer en quelques heures. En se présentant à votre commerce, en voyant la jolie devanture et les produits intéressants proposés, cela lui incitera d’y revenir.

La publicité géolocalisée

C’est une façon de cibler les potentiels clients, selon leurs positions géographiques, sur leurs tablettes, smartphones ou consoles, à l’aide du GPS, pour qu’ils viennent visiter votre commerce. L’utilisation des réseaux sociaux peut aussi être fructueuse. Ensuite, vous pouvez relever l’expérience client afin d’assurer une bonne gestion et mieux anticiper leurs besoins.

Opter pour le bon statut

Le choix sera entre ouvrir un commerce indépendant ou faire partie d’une franchise. Sachez que quel que soit le statut choisi, il présente des avantages et des inconvénients. Soit vous créez votre concept mais à vos risques et périls au niveau de l’entrée d’argent, soit vous vous pliez à entretenir une image de marque qui vous garantit déjà une notoriété et une fiabilité financière. À noter que la plupart des supérettes appartiennent à des franchises et les fleuristes ou les bars sont plutôt indépendants. À vous donc de bien calculer le pour et le contre pour choisir le statut qu’il vous faut.

Les règles d’or pour réussir un projet de dématérialisation
Managers : comment piloter vos équipes à distance ?