Savez-vous quelles sont les utilités de bonnes prévisions financières ?

Vous voulez savoir jusqu’où votre entreprise peut aller ? Faire des prévisions financières peut vous aider. Dans le cadre du contrôle financier de l’entreprise, les prévisions permettent de prévoir la situation de l’organisation dans différentes circonstances. Les prévisions financières sont des prévisions du comportement futur des entreprises, généralement au niveau du chiffre d’affaires ou des bénéfices (rentabilité). Les prévisions à court, moyen ou long terme peuvent être faites dans des circonstances similaires à celles d’aujourd’hui ou simuler des contextes ou des environnements différents : crise financière, situation de l’entreprise en cas de certains investissements ou de changements majeurs dans la logistique ou la production, etc. Ce sont des prévisions, pas des faits réels, mais elles constituent un moyen très efficace de préparer l’entreprise à certains aléas et imprévus. En outre, les prévisions financières fournissent aux gestionnaires des connaissances suffisantes pour savoir quelles mesures ou décisions prendre, le cas échéant, et pour être en mesure de réagir rapidement à des situations défavorables.

Analyse du seuil de rentabilité

Les prévisions financières sont essentiellement basées sur la prévision des revenus attendus de l’entreprise et sur la prévision des dépenses. Ces données sont extrêmement utiles pour faire des estimations afin de connaître les niveaux de rentabilité des entreprises. Un autre point important est l’analyse du seuil de rentabilité. Pour calculer ce point, il faut faire deux types d’estimations : les coûts fixes ou frais généraux (loyer, assurance, services…) et le pourcentage de la marge brute, qui est le montant restant après déduction des coûts directs pour chaque vente. Une fois ces estimations faites, il est très facile de calculer le seuil de rentabilité : il suffit de diviser les frais généraux mensuels par le pourcentage de marge brute.

Les prévisions de pertes et profits

Pour faire une prévision de pertes et profits, les estimations de ventes et de dépenses utilisées au seuil de rentabilité doivent être affinées afin d’obtenir une projection formelle à des dates futures et sur la base de différents scénarios.les prévisions de trésorerie et financières Le tableau des flux de trésorerie est un élément clé de la technique et de la formulation des prévisions financières. Sur la base des flux de trésorerie, l’entreprise ou l’organisation a une vision de l’utilisation des fonds et détermine la manière dont le financement de ces utilisations est effectué. Les flux futurs peuvent également être évalués grâce à un état des fonds basé sur les prévisions.

Prévisions financières dans les différents domaines de l’entreprise

En se basant sur ces prévisions, votre entreprise pourra établir des objectifs et développer des stratégies à court, moyen ou long terme dans tous les domaines. Comment ? Production : les prévisions financières dans ce domaine viseront à essayer d’établir les coûts des matières premières, des équipements et de la main-d’œuvre, entre autres. Financement : calcul du nombre de défaillances possibles des clients ou des intérêts que les crédits atteindront. Marketing : préparation de rapports sur l’évolution du marché en termes de nouveaux produits et de prix, par exemple. Ressources humaines : estimation du taux d’absentéisme, du nombre de travailleurs qui seront nécessaires ou des cours de formation qui seront requis.

Classification et caractéristiques des prévisions financières

Toutes ces prévisions d’entreprise doivent être cohérentes entre elles et doivent être élaborées en tenant compte des éventuels scénarios économiques et politiques. Il n’y a pas de formule magique pour y parvenir, mais il est logique d’examiner ce qui s’est passé dans le passé et de faire ensuite des prévisions. Il y a le court (pourcentage des ventes), le moyen ou le long terme (2 à 10 ans). Il existe également des prévisions micro et macro, qui peuvent même être classées en prévisions qualitatives et quantitatives. Les premiers sont basés sur des jugements personnels, tels que les sondages d’opinion, les études de marché, l’évaluation des clients ou la méthode dite Delphi. Elles sont généralement utilisées lorsque les données historiques disponibles sont insuffisantes, tandis que les prévisions financières quantitatives sont basées sur des données antérieures. L’analyse des séries chronologiques, les indicateurs économiques et les modèles de régression comptent parmi les méthodes quantitatives les plus couramment utilisées. Le contrôle financier est sûr d’apporter une valeur ajoutée à votre entreprise.

7 conseils pour financer un événement
Comment planifier le budget d’un événement ?