Le coût variable et le seuil de rentabilité

Le postulat préliminaire à l’étude du coût variable et du seuil de rentabilité est de considérer que les charges fixes sont entièrement supportées par l’exploitation et ce quel que soit le niveau de l’activité.

Coût variable et marge sur coût variable

L’hypothèse de départ est de considérer que les charges variables sont proportionnelles au chiffre d’affaires.

La marge sur coût variable est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges variables.

Le taux de marge est égal aux charges variables divisées par le chiffre d’affaires Hors Taxe, le tout multiplié par 100.

Les charges variables seront obtenues en multipliant le chiffre d’affaires par le coefficient de proportionnalité des charges variables.

Ainsi le taux de marge qui est la marge sur coût variable pour 100€ de chiffre d’affaires est égale à :

(Marge sur coût variable / chiffre d’affaires ) * 100

Seuil de rentabilité : définition et calcul

Le seuil de rentabilité d’une entreprise est le chiffre d’affaires pour lequel l’entreprise couvre la totalité de ses charges, sans bénéfice ni perte.

On a donc :

Seuil de rentabilité = charges variables correspondantes au seuil de rentabilité + charges fixes

On parle aussi de chiffre d’affaires critique ou de point-mort.

On peut donner du seuil de rentabilité une autre définition : le seuil de rentabilité d’une entreprise est le chiffre d’affaires pour lequel la marge sur cout variables couvre les charges fixes.

Pour calculer le seuil de rentabilité, on peut:

  • soit additionner les charges variables correspondantes au seuil de rentabilité et les charges fixes;
  • soit diviser les charges fixes par le taux de marge. Puis l’ensemble, le multiplier par 100.
Quel est le statut d’auto-entrepreneur ?
3 outils de gestion en comptabilité analytique hospitalière