Gestion logistique : 5 conseils pour optimiser votre chaine d’approvisionnement

chaine d'approvisionnement

La chaîne d’approvisionnement (encore appelée la supply chain) d’une entreprise se constitue d’acteurs à divers niveaux et de différents éléments logistiques jouant chacun un rôle essentiel. Une optimisation de la gestion de la chaîne logistique est donc essentielle pour une entreprise qui souhaite gagner en rentabilité, mais aussi en compétitivité par rapport à ses concurrents.

1. Former vos employés

Toutes les meilleures stratégies du monde ne vous aideront pas à optimiser votre chaîne d’approvisionnement et gérer les flux si vos employés ne disposent pas de la formation adéquate. En effet, si l’automatisation est un bon moyen d’améliorer les conditions de travail de vos salariés, ces derniers restent un pilier important dans le fonctionnement de la supply chain. Concrètement, une formation en supply chain permettra à vos employés de s’approprier facilement les différents outils technologiques qu’ils utilisent au quotidien. Il est en effet important qu’ils apprennent à utiliser correctement ces outils, mais également à réagir efficacement en cas de dysfonctionnement.

Une formation à la supply chain management est aussi indispensable pour préparer vos employés au respect des consignes de sécurité et des postures à adopter pour préserver leur santé. Mieux, cette formation permettra à vos salariés d’acquérir de nouvelles compétences en organisation et en gestion des équipes. Par ailleurs, il est essentiel de chercher à comprendre les éventuelles résistances de vos employés. Par exemple, si vos salariés n’utilisent que très peu le nouvel outil que vous venez d’acquérir, il faudra les questionner pour en comprendre les raisons : difficultés d’utilisation, outil peu adapté, etc.

2. Planifier votre chaîne d’approvisionnement en temps réel

En général, pour planifier la chaîne d’approvisionnement, il faut prendre en compte les données de l’historique. Cependant, en cas d’incident, le temps de réactivité risque d’être assez long. Toutefois, grâce à une planification en temps réel et à des logiciels de suivi de production (ERP ou PGI), les dysfonctionnements seront automatiquement relevés puis immédiatement pris en charge. En d’autres termes, planifier la production vous permettra de mettre en place la meilleure stratégie pour éviter un ralentissement dans la supply chain. Cette solution permettra également d’améliorer la communication avec les clients et les fournisseurs de matières premières de façon à optimiser la réactivité à leur niveau.

3. Analyser l’intégralité de la chaîne d’approvisionnement

Les tableaux de bord et les logiciels de gestion des stocks sont autant d’outils qui vous seront d’une grande utilité dans la supply chain management. Ils permettent d’optimiser différents postes et même de les automatiser. Une automatisation de la chaîne de production est donc l’idéale pour gagner du temps, réduire les coûts, booster la productivité et favoriser un suivi en temps réel du processus. Par ailleurs, il est important de prendre le temps de définir les postes chronophages qui nécessitent d’être automatisés. Une analyse complète de la chaîne d’approvisionnement vous permettra également de vous faire une idée précise des points forts et des points faibles de la chaîne pour de meilleures performances. L’automatisation est aussi la solution idéale pour une meilleure traçabilité de vos marchandises et une plus grande efficacité.

Il est vrai que l’autonomisation de la supply chain nécessite des frais plus ou moins importants. Toutefois, il s’agit d’un investissement qui vous permettra d’augmenter à long terme votre chiffre d’affaires. L’autonomisation de la logistique de production est également bénéfique pour vos employés. Elle leur permettra entre autres de limiter les tâches répétitives et superflus qui pourraient représenter un danger pour leur santé.

4. Développer une bonne stratégie de communication

Une bonne gestion de la chaîne logistique repose également sur la mise en place d’une bonne stratégie de communication entre vos prestataires, vos fournisseurs et vous. Pour cela, vous pouvez utiliser différents logiciels de gestion grâce auxquels l’information sera transmise dans les meilleurs délais. Autrement dit, une bonne stratégie de communication entre les acteurs de la supply chain est essentielle pour une transmission en temps réel des informations de façon à ne pas paralyser la chaîne de production. Ceci permet également de limiter les retards et les malentendus. Une bonne stratégie de communication et de management permet aussi une meilleure coordination des services et une plus grande fluidité au niveau de toute la chaîne de production.

5. Penser au cross-docking

Le cross-docking est une technique qui favorise le travail en flux tendu. Il consiste à réduire au maximum les stocks, ce qui permet une grande fluidité au niveau des process. Les marchandises peuvent ainsi être réattribuées le jour même de leur arrivée. Concrètement, le cross-docking consiste à réceptionner vos marchandises et à les placer entre deux quais qui représentent le flux entrant et le flux sortant. Les marchandises sont ensuite triées puis emballées sous forme de colis prêts à être expédiés. Pour finir, les colis sont dirigés vers le second quai pour être expédiés sur des camions jusqu’au client final.

RSE : comment réussir son reporting extra-financier ?
Les règles d’or pour réussir un projet de dématérialisation